Logo EPORA
CHARGEMENT
Établissement public foncier
d’État au cœur de la région
Auvergne-Rhône-Alpes
Partager

Chabroud Galva, une requalification menée grâce au FEDER

A Saint-Georges-d’Espéranches (Isère), l’ancien site d’une usine de galvanisation à chaud va être requalifié grâce à la mobilisation de fonds européens et à une démarche de travaux innovante.

Le site est imposant : 2 hectares à l’entrée du village de Saint-Georges-d’Espéranches. Et il l’est tout autant au regard de la pollution du sol, notamment au niveau de la lagune située au nord du tènement: métaux lourds (Zinc), COHV (composés organiques halogènes volatils)… l’activité de l’ancienne usine Chabroud Galva a laissé des traces bien après sa fermeture, en 2001. En 2009, une convention opérationnelle a été conclue avec l’Epora, qui s’est porté acquéreur du site en 2013, à la demande de la mairie. Une intervention en urgence pour sécuriser le site a été effectuée et des études environnementales plus poussées ont alors été lancées.

Une réflexion optimisée

A l’issue de longues discussions menées en 2016 avec l’intercommunalité et la municipalité afin de préciser le programme de l’opération, le projet d’aménagement prévoit de réserver les trois quarts du foncier au développement économique et le quart restant pour construire une salle des fêtes. Il a fallu pour cela échanger en détail avec la Dreal pour optimiser la réflexion sur la gestion de la pollution, en intégrant le mieux possible les contraintes locales: c’est ainsi qu’un accord a finalement été trouvé pour supprimer le plus de pollution possible, à un coût qui reste acceptable pour les financeurs, les deux collectivités et l’Epora.
Les travaux de désamiantage, démolition et dépollution sont estimés à 1,2 million d’euros.
Une subvention FEDER de 368 000 € ayant été obtenue pour mener à bien ce projet, la première phase de travaux pour le désamiantage et la libération du site va être lancée en 2017.

Implication de la filière professionnelle

L’Epora a en outre engagé une démarche innovante avec les acteurs de la filière dépollution rassemblés au sein d’IDFriches. La région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé le programme IDfriches en 2015 pour lever les obstacles à la requalification des friches industrielles. Soutenue par les fonds européens du FEDER, l’action d’IDFriches est animée par le pôle de compétitivité Axelera, le cluster INDURA, le GIS Envirhonalp et le CERF Auvergne-Rhône-Alpes. Cette collaboration va permettre de mettre en oeuvre, en particulier dans le cas du site Chabroud-Galva, des solutions techniques innovantes tant sur le plan de la méthodologie, de l’organisation que des procédés utilisées.

La dépollution des sols aura lieu en 2018, l’EPORA ayant accepté de prolonger la convention qui la lie à Saint-Georges d’Espéranche et à sa communauté de communes.