Logo EPORA
CHARGEMENT
Établissement public foncier
d’État au cœur de la région
Auvergne-Rhône-Alpes
Partager

Évolution ambitieuse et cohérente autour de 3 projets pour la ville de Boën-sur-Lignon

Revitaliser le centre-bourg par des opérations ciblées ; un projet ambitieux de réhabilitation urbaine devenu possible grâce à l’expertise et le savoir-faire de l'Epora.

En 2014, un appel à manifestations d’intérêt « Centre-bourgs » est lancé par l’Etat: il porte sur les communes de moins de 10.000 habitants, l’objectif est de dynamiser les territoires dont ils constituent la centralité, la présence de centres-bourgs dynamiques et animés étant un gage de qualité de vie, de cohésion sociale et de développement économique local.
La commune de Boën-sur-Lignon, qui répond aux critères, établit un dossier, qui n’est pas retenu. La réflexion, reprise en partenariat avec l’Epora, va permettre d’amorcer la revitalisation du centre-bourg.

Des actions ciblées

Une convention d’études et de veille foncière est signée en janvier 2015 et l’attention de la commune, de l’Epora et de l’agence d’urbanisme EPURES, partenaires du projet, se porte d’abord sur l’entrée sud de la ville. Là, de petites maisons, en grande majorité inoccupées et dégradées, sont coincées entre la départementale 1089 et l’épaulement du coteau qui jouxte la route. L’Epora acquiert une dizaine d’entre elles.

Un deuxième îlot est identifié rue Saint-Jean, entre la mairie et l’église : les logements y sont inoccupés et l’Epora peut donc s’en porter acquéreur. Enfin, l’ancien hôpital local, qui abrite un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), a grand besoin d’être réhabilité. L’Epora l’achète et engage une étude de réhabilitation en mandatant, en accord avec la ville, un architecte qui travaillera au programme de réorganisation et rénovation des 6000 m² du bâtiment.

Résultats et perspectives

Dans ces trois secteurs, les acquisitions de l’Epora sont en voie d’achèvement et les travaux vont pouvoir commencer. Les maisons de l’entrée sud seront démolies pour améliorer l’image de cette arrivée en ville et y aménager un espace vert au lieu de la place actuelle, aujourd’hui dédiée au stationnement. La vue sur la rivière locale, le Lignon, sera dégagée. Rue Saint-Jean, la démolition programmée permettra d’aérer le tissu urbain, de reconstituer un environnement plus valorisant pour le centre-ville et de reconstruire quelques logements mieux adaptés à la demande actuelle.

Enfin, l’ancien hôpital, une fois ses locaux réorganisés, devrait à terme accueillir une maison de santé, une maison des services publics, des locaux associatifs et continuer à héberger, mais dans de meilleures conditions, le Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile. L’opération comporte d’ailleurs défi supplémentaire : l’accueil des demandeurs d’asile devra se poursuivre durant toute la durée des travaux et en toute sécurité pour ses occupants. Ce projet est en outre un exemple des nouveaux chantiers auxquels l’Epora pourra participer : les friches hospitalières et les anciens EHPAD à remettre en état sont de plus en plus nombreux, nouvelles normes de sécurité obligent, et l’établissement peut aider les collectivités qui souhaitent les reconvertir.

Pierre-Jean Rochette, maire de Boën-sur-Lignon :

« L’Epora nous a fourni l’ingénierie et l’accompagnement technique qui nous manquait : grâce à l’établissement, nous avons élargi notre vision et engagé un projet ambitieux de réhabilitation urbaine.
L’appui de l’Epora nous a permis d’engager des projets coordonnés qui vont changer durablement l’image de la ville et qui peuvent contribuer à relancer sa dynamique démographique, car nous ne nous arrêterons pas là : nous voyons maintenant comment prolonger ces évolutions positives. Pour des communes comme la nôtre, l’Epora est un outil indispensable. »

Donec accumsan et, ut amet, felis