Le 25 mai, à l’initiative des agences d’urbanisme de Lyon et Saint-Etienne s’est tenu un séminaire au sujet de la sobriété foncière sur l’aire métropolitaine Lyon Saint-Étienne au programme : croiser les stratégies, partager les enjeux d’aménagement et agir ensemble.
Ce séminaire-action portant sur les leviers, outils et dispositifs favorables à la sobriété foncière s’est tenu sur le site de Novaciéries à Saint- Chamond.
Organisé sous un format de tables rondes associant des élus et des acteurs de l’ingénierie territoriale à l’échelle de l’Aire métropolitaine Lyon-Saint-Etienne (AMELYSE), enrichies d’interviews vidéo d’acteurs institutionnels et de la recherche, il a rassemblé 22 intervenants et 126 participants dont une trentaine d’élus.
Cet événement s’est notamment appuyé sur les travaux des agences d’urbanisme, portant sur la mise en œuvre du Zéro Artificialisation Nette (ZAN) au regard des dynamiques et enjeux propres aux territoires en mutation et en réhabilitation, et aux territoires sous pression.

Florence Hilaire, directrice générale prenait part à ces échanges et en profitait pour rappeler le positionnement de l’établissement sur les enjeux de renaturation et de fonciers à vocation économique. Le volet de la renaturation de la loi Climat et Résilience porte les élus à se questionner sur les attendus pour leur territoire, ce à quoi la directrice générale se demande si le sujet de renaturation est vraiment le sujet principal de ces 10 prochaines années comparé au sujet majeur qui est de savoir comment on reconstruit la ville sur la ville, comment on la rend désirable et résiliente en intégrant de la nature en ville, comment on recompose et on recycle le foncier déjà urbanisé.

Interrogée sur la plurifonctionnalité des zones économiques, Florence Hilaire affirme que la démarche implique pour l’ensemble des acteurs mais aussi les entreprises un profond changement des pratiques et des modalités de consommation du foncier en mutualisant par exemple certains équipements au sein des zones d’activité (parkings, restauration, …), en construisant en hauteur pour augmenter la densité ou en facilitant les accès en mode doux.