Logo EPORA
CHARGEMENT
Établissement public foncier
d’État au cœur de la région
Auvergne-Rhône-Alpes
Partager

L’Epora s’engage dans la déconstruction innovante pour valoriser les déchets de chantiers

L’Epora s’inscrit dans une démarche de déconstruction innovante pour apporter une réponse adaptée à la problématique de la valorisation des déchets de chantiers et renforcer l'économie circulaire.

La raréfaction des ressources est devenue un des grands enjeux actuels ;
le « capital matière », c’est-à-dire la quantité de matières premières disponibles, n’est pas infini et les réserves s’amenuisent.
La loi du 18 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, a renforcé le concept d’économie circulaire qui implique une politique de prévention et de valorisation des déchets.

La gestion des déchets de chantiers
entre dans une ère nouvelle

La prise de conscience de la rareté des ressources et la problématique grandissante de l’accumulation des déchets dans les centres d’enfouissement poussent les acteurs économiques à rechercher des solutions alternatives à l’élimination de leurs déchets ainsi que ceux de leurs clients.

Les filières de valorisation des déchets de chantiers du BTP disposent d’un fort potentiel de développement et représentent de réelles opportunités pour réduire l’impact environnemental des opérations d’aménagement. Il est d’ores et déjà possible de passer d’une logique de déchets à une logique de ressources, sous forme de nouvelles matières premières en hiérarchisant le réemploi, la réutilisation et le recyclage.
Les maîtres d’ouvrage publics ou privés et les entreprises du secteur se doivent de contribuer à la transformation qui s’annonce, tout en prenant en considération les nombreux aspects techniques, économiques et réglementaires.

Une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour le recyclage des déchets et l’économie circulaire

L’Epora intervient pour le compte de l’EPASE (Établissement Public d’Aménagement de Saint-Étienne) et la ville de Saint-Étienne, dans le cadre de la réalisation d’une opération de renouvellement urbain en centre-ville, qui vise à la production de logements et d’une offre de bureaux.
Pour accompagner l’EPASE et la ville dans la requalification de ce site, l’Epora réalise les acquisitions et conduit, en tant que Maître d’Ouvrage, des travaux de requalification foncière du site.
La mission de l’Epora : livrer un immeuble désamianté et partiellement démoli à l’EPASE qui entreprendra, alors, des travaux d’aménagement à l’intérieur.
L’IGH Loubet a été construit en 1971 pour accueillir les services de la CAF, de l’URSSAF et de la CPAM. Il culmine à 45 m de haut et totalise aujourd’hui 20 000 m² de surface de plancher, sur 12 niveaux élevés sur rez-de-chaussée et entresol. L’ensemble comprend également 260 places de parking réparties en sous-sol et en silo.

En 2018, l’Epora a lancé un marché d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour le recyclage des déchets et l’économie circulaire pour une déconstruction innovante de l’immeuble IGH. Ce marché a été attribué en janvier 2019 pour une exécution dans l’année.

La démarche de déconstruction innovante a pour ambition d’apporter une réponse adaptée et dimensionnée à la problématique de la gestion et de la valorisation des déchets et doit répondre aux objectifs suivants :

  • Mettre en pratique des préceptes d’économie circulaire
  • Diagnostiquer de façon précise l’ensemble des ressources disponibles sur les bâtiments à déconstruire
  • Accompagner la déconstruction proprement dite afin de permettre la réutilisation maximale des composants et matériaux issus de la déconstruction
  • Mettre en place les filières locales permettant le réemploi et le recyclage des composants et matériaux du bâtiment déconstruit, et d’en maximiser la valeur d’usage ou de revente
  • Formuler des éco-matériaux normés à partir des matériaux déconstruits qui pourront servir à la reconstruction des nouveaux bâtiments
  • Apporter la plus grande contribution économique possible par réduction des coûts du projet et valorisation des composants et matériaux des bâtiments déconstruits

La mission comportera plusieurs phases en amont et en parallèle de la déconstruction, en termes de diagnostics, caractérisations, études, recommandations et accompagnement. Elles permettront d’affecter chaque composant à la filière adéquate dans une économie circulaire : réemploi, recyclage et valorisation.
Une réponse à la réglementation européenne qui a fixé un objectif de 70 % de valorisation matière des déchets non-dangereux du BTP d’ici à 2020.